Association du patrimoine

L’église étant en travaux aucune cérémonie ou manifestation ne peuvent y avoir lieu

logo

Saint Jean de la Rivière est riche de son patrimoine auquel nous sommes très attachés et qu’il nous faut entretenir. Sous le couvert de la fondation du patrimoine, reconnue d’utilité publique par la loi du 2 juillet 1996, nous avons en accord avec la commune de Saint Jean de la Rivière, décidé de lancer une campagne de souscription pour la restauration de l’église. L’association du Patrimoine de Saint Jean de la Rivière a pour but de rassembler les moyens de sauvegarder, de faire découvrir et de valoriser le patrimoine local. Elle participera avec la municipalité au financement des travaux. Nous faisons appel à votre générosité et nous vous invitons à nous rejoindre pour pérenniser ce projet.

En association avec :

Fondation du Patrimoine

Délégation de Basse Normandie

60, rue Saint Blaise

BP 08

61 001 ALENÇON

patrimoine.stjean50@gmail.com

www.patrimoine-saintjeandelariviere.blogspot.fr

RESTAURONS L’EGLISE de SAINT JEAN de la RIVIERE

eglise-de-st-jean-de-la-riviere

L’église de Saint Jean de la Rivière, adossée à un coteau entre le hameau GAILLARD et le hameau de la FONTAINE est constituée d’éléments dont les plus anciens datent du XIe et début du XIIe siècle. Les arcs du cœur sont du XIIe siècle.

Le cœur a été très remanié au XVIIe siècle, époque où furent percées les fenêtres en arc plein cintre remplaçant probablement les étroites baies romanes d’origine.

Malgré ses diverses modifications, l’église a conservé le plan originel des sanctuaires ruraux de l’époque romane. La voûte du cœur badigeonnée vers 1930 était ornée d’une fresque représentant les douze apôtres. Six personnages sont encore discernables côté nord.

Le maître autel en bois peint et doré du XVIIIe siècle avait un retable dont il ne reste plus que le tableau représentant le baptême du Christ, signé « BRANCHERIS PINCIT 1811 ».

restauration-de-lautel

Deux statues du XVe siècle sont à remarquer:

  • Saint Jean Baptiste en pierre calcaire
  • Sainte Barbe avec sa tour et la palme du martyre en bois polychromé.

La perque semble dater du XIXe siècle, la crucifixion est plus ancienne, probablement du XVIIe.

Sur les murs extérieurs, au nord comme au sud, on peut remarquer par endroits que les pierres sont positionnées en « arête de poisson » ou « feuilles de fougères » (opus spicatum).

association-du-patrimoine

Les projets à venir concernent l’église, mais aussi, la restauration du lavoir de la Chasse des Monts. lavoir-hameau-gaillard

Situé au dessus du hameau Gaillard, le chemin d’accès au lavoir fixe la limite séparative de la commune avec Saint Georges de la Rivière. Cet endroit appelé autrefois « lieu de médisances » est au début d’un circuit pédestre qui permet au fur et à mesure de son ascension d’admirer du haut de Saint Jean la beauté de la campagne et la mer.